0

Boîte chaude ou Fondue au Mont d’Or

Ingrédients :

  • 1 boîte de Mont d’Or (il existe plusieurs tailles de boîtes, à choisir en fonction du nombres de convives)
  • 2 gousses d’ail
  • Vin blanc du Jura
  • Pommes de terre
Préparation :

Entourer la boîte de Mont d’Or d’une feuille d’aluminium ou humidifier dans l’eau froide pendant un 1/4 d’heure, le Mont d’Or dans sa boîte.

Former un trou de quelques centimètres de diamètre au centre du fromage jusqu’à la croûte. Y déposer de l’ail coupé finement et le remplir avec le vin blanc.
Selon vos goûts, vous pouvez également piquer quelques morceaux d’ail dans la croûte.

Mettre le Mont d’Or au four chaud pendant au moins 20 minutes. Le bois protégé ou humidifié ne se consume pas et le fromage devient brûlant, coulant et parfumé 

Servir sur des pommes de terre chaudes, éventuellement avec une salade verte et de la charcuterie fumée du Haut-Doubs, jambon et saucisse de Morteau ou de Montbéliard.

Accompagner du même vin blanc que pour la cuisson.

Boire avec un p'tit Tradition de chez Lambert (AOC Jura Blanc)

Fondue Franc-Comtoise

Ingrédients (pour 6 personnes) :

  • 1 kg de comté, coupé en petits cubes ou rapé
  • 3 grands verres de vin blanc sec du Jura
  • 5 cl de kirsch
  • 1 gousse d’ail, poivre, muscade
  • pain rassis à volonté

Préparation :

Frotter un poêlon à fondue avec l’ail et laisser l’ail dedans.

Chauffer doucement le vin blanc dans le poêlon, puis ajouter petit à petit le fromage en remuant sans cesse avec une spatule en bois jusqu’à ce que le comté soit fondu.
Ajouter le poivre, une pincée de muscade et le kirsch.

Quand le mélange est lisse et homogène, porter le poêlon sur le réchaud à fondue posé sur la table.
A l’aide d’une fourchette, tremper les croûtons de pain rassis dans la fondue.

Fondue Franc-Comtoise

Ingrédients (pour 6 personnes) :

  • 60 g de morilles sèches (ou 600 g de morilles fraîches)
  • 2 grosses échalotes
  • 20 g de beurre
  • sel et poivre
  • 20 cl de crème épaisse
  • 10 cl de lait
  • 50 g de beurre
  • 40 g de farine
  • 30 cl de jus de cuisson des morilles
  • 10 cl de fond de veau (préparé à partir de fond de veau déshydraté)
  • 6 tranches de pain de campagne rassis
  • Huile ou beurre

Préparation des morilles :

La veille, tremper les morilles sèches dans l’eau tiède.

Le lendemain, retirer les morilles de leur eau de trempage.
Les laver énergiquement dans une passoire sous l’eau froide du robinet.
Récupérer les trois quarts de l’eau de trempage (le quart restant dans le fond de la jatte n’étant pas utilisable).
Mettre à cuire les morilles dans l’eau de trempage avec une échalote entière épluchée, sel et poivre pendant 5 minutes.

Préparation de la sauce :

Faire fondre 50 g de beurre dans une casserole, saupoudrer de farine et laisser cuire 5 minutes en remuant.
Verser dessus 30 cl de l’eau de cuisson des morilles, le lait et le fond de veau.
Amener la sauce à ébullition et ajouter la crème.

Faire revenir les morilles à la poêle, avec 20g de beurre et une échalote hachée finement.
Laisser cuire quelques minutes avant de verser les morilles dans la sauce.
Laisser mijoter les morilles dans la sauce quelques minutes.

Finition :

Pendant ce temps, faire frire au beurre (ou à l’huile) les tranches de pain coupées en trois ou quatre.
Disposer les morilles et les croûtons dans des assiettes individuelles chauffées au préalable.

Cancoillotte au beurre

Ingrédients :

  • 250 gr de metton
  • 125 gr de beurre de baratte
  • 400 gr d’eau (+ ou - selon la consistance voulue)
  • Sel, poivre, ail, échalote, herbes, vin, (ad libitum)

Préparation :

Emietter le metton dans un robot-mixer, à sec.
Verser dans la casserole.
Recouvrir d’eau avec le sel.
Si possible, attendre une heure, voire deux.

Chauffer doucement, éventuellement avec une pointe d’ail ou d’échalote. (Cuit c’est moins fort, sinon à ajouter en fin de cuisson).
Remuer souvent.

Aux premiers frémissements (80°), sans attendre le bouillonnement, arrêter la cuisson.

Ajouter les autres ingrédients et le beurre, pour avoir le goût de beurre frais.
Remuer fréquemment pour bien mélanger.
Mettre en pot quand la cancoillotte est tiédie.

Saucisse de Morteau en brioche

Une recette qui vient d’un petit livre « Recettes traditionnelles de Franche-Comté » et qui se sert en entrée avec une salade verte.
Il vous faut seulement un tout petit peu d’organisation car la cuisson de la saucisse et la confection de la pâte à brioche se font la veille.

Ingrédients :

Pour 4 à 6 personnes, il vous faut :

  • 1 saucisse de Morteau (300 g environ)

Pour la pâte à brioche :

  • 250g de farine
  • 3 oeufs
  • 10g de levure boulangère
  • 1 pincée de sel
  • 2cl d’eau
  • 125g de beurre ramolli
  • 1 oeuf pour la dorure

Préparation :

1. La veille, cuire la saucisse dans une grande casserole d’eau non salée et mettre la saucisse dans l’eau froide.

Confectionner la pâte à brioche : dans la cuve de ma MAP (Machine à Pain), j’ai d’abord mis les liquides (eau, oeufs battus, beurre ramolli), puis le sel, la farine et la levure émiettée. Mode « pâte », la machine a travaillé toute seule pendant 10 minutes environ le temps que la pâte se détache bien.

Mettre la pâte dans un grand saladier, recouvrez de film alimentaire et placez dans le bas du réfrigérateur pour la nuit.

2. Le lendemain, 2 heures avant de déguster cette entrée :

Etaler la pâte en un rectangle supérieur à la saucisse. Retirer la peau de la saucisse, la passer dans la farine et l’enrouler dans la pâte, replier les extrémités.

Poser dans un moule à cake et laisser lever 1 heure environ.

Préchauffer le four à 200°C 15 minutes avant la fin de la « levée », dorer à l’oeuf et faites cuire 30 minutes. Démouler dès la sortie du four et découper en tranches .

A servir avec une salade verte, une julienne de légumes ou une poêlée de champignons.

cancouillottela Page est réalisée par Cancoillotte.net --> http://www.cancoillotte.net/